Pierre sur Haute

Le Col du Béal n’a jamais été gravi par le Tour de France. Le Col de la Chamboite est le col routier le plus haut du département de la Loire. La route qui mène à Pierre sur Haute est, avec ses 1634m d’altitude, la plus haute route goudronnée du Massif Central

Décembre 2007- Le Col du Béal 1390m d’altitude est un col du Massif Central (Forez) relativement méconnu, mais très intéressant aussi bien d’un point de vu sportif (environ 1000m de dénivellation et 27 Kms si l’on part de Légnieux, versant Est) que pour les paysages plutôt variés. Il est partagé entre les départements de la Loire et du Puy de Dôme.

L’objectif de cette journée était de le gravir puis de prolonger par une route militaire interdite aux voitures qui mène au Col de la Chamboite à 1495m d’altitude puis au sommet de Pierre sur Haute à 1634m.

Etant donné les conditions météo de la journée et la forme du moment (1200m de dénivelé à gravir, quand même !) j’ai préféré partir de Chalmazel à 800m d’altitude (= dénivelé) en évitant de pédaler dans la grisaille.

A partir de ce village, la montée devient plus intéressante, la route est très tranquille ; surtout un vendredi matin au mois de décembre ! On monte à travers champs puis forêts pour finalement atteindre les chaumes du Forez, à 2 Kms environ du Col du Béal. Les pourcentages ne sont pas très élevés, il est rare d’atteindre 10% et c’est assez roulant. A partir du Col et jusqu’à Pierre sur Haute, le paysage devient fabuleux. Alors, certes, il faut s’habiller et être bien équipé (le vent relativement fort s’est mis à soufflé au sommet du Col du Béal), mais cela en valait la peine car la route longe une crête parfaitement dénudée avec seulement quelques arbustes et un paysage caractéristique des Hautes Chaumes du Forez. La vue est grandiose, et on peut apercevoir le Mt Blanc, la chaîne des Puys (Puy de Dôme…), le Sancy (point culminant du Massif Central) et le Cantal plus au sud. Le tout, sublimé par une mer du nuage qui renforce l’impression de solitude et d’immensité des lieux.

Une fois la haut, et malgré le vent, il est très difficile de redescendre. Un moment vraiment extraordinaire. A refaire.


Agrandir le plan

rédacteur du site
  1. eric
    par le versant ouest, la montée du béal est très chouette également (par Vertolaye notamment). C'est après le puy de dôme l'ascension la plus difficile du coin selon moi, surtout si on y ajoute le petit bout jusqu'à Pierre sur Haute.
  2. Bast
    Pour la difficulté, on peut aussi prendre l'autre coté en montant de Boen jusqu'au Col de la Pelletière. Ensuite, par une petite route et après une très courte descente, on peut rejoindre la route principale du Col du Béal (à St Georges) par une route très raide. Je pense aussi que le Col des Supeyres par l'ouest est assez difficile.
  3. Pingback: Col de Béal et Col de la Chamboite |

  4. KIKI-129
    Pierre sur Haute, allez y les militaires sont cools, dixit veloblan en ce moment c'est génial avec ce temps
  5. Bast
    J'ai un beau parcours de prévu qui passe par de nombreux cols et à Pierre sur Haute, à faire bientôt :wink:

Laisser un message

*

captcha *