Mont du Chat

Le Mont du Chat 1504m a été escaladé par le Tour de France une fois en 1974 (arrivée à Aix-les-bains). Il était classé en 2ème catégorie… Poulidor a pris plus d’une minute à Merckx mais s’est fait rejoindre avant l’arrivée pourtant toute proche.

Nous avons débuté par le Col du Chat (638m d’altitude), qui est facile et avec une belle petite montée pas trop fréquentée et des vues dégagées sur le lac du Bourget et le Massif des Bauges (Revard…). Il semble que beaucoup de cyclistes le fréquentent.

Ensuite, on redescend de l’autre coté pour attaquer le Mont du Chat par son versant Ouest. Le magazine « Le Cycle » affirme sur une couverture d’un de ses numéros que c’est la montée la plus dure de France (il détaille l’autre coté, le versant Est, très régulier et très pentu avec 13,5 kms et 1265m de dénivelé pour un pourcentage moyen de 9,3% !). Le versant Ouest est beaucoup plus irrégulier mais avec des pourcentages plus élevés à certains endroits. Les 9 derniers kilomètres ont un pourcentage moyen de 10,5% avec des passages à 14% ! Les deux versants sont théoriquement de difficulté égale.

Ce qui est certains c’est que c’est très dur. Mais j’ai trouvé le Grand Colombier plus dur, par Artemare direct c’est certains, même par Culoz, moins dur, la difficulté me semble assez comparable. La difficulté du Mont du Chat en plus de ces pourcentages, c’est le fait que c’est toujours une route monotone qui monte dans les bois avec souvent de longues lignes droites.

Au sommet, il y a un restaurant… au pire, si vous avez abusé de vos forces et que vous vous sentez mal… :)

Au lieu de redescendre directement sur Chambéry, nous sommes parti par un chemin en bon état vers le Col de l’Epine qui mérite d’être grimpé tout seul. Et puis nous avons été voir deux autres cols. Le Col du Crucifix (915m) et le Col St Michel (903m) par un chemin assez accidenté. L’intérêt n’est pas énorme… mais on peut voir le lac d’Aiguebelette et une voie romaine au Col St Michel qui était un lieu de passage très fréquenté pour rejoindre Chambéry, François 1er y est passé. Il y a d’ailleurs une grotte à son nom où il se serait arrêté avec son escorte à cause des conditions météo.

Voir un autre article, le Tour du Lac du Bourget, pour la montée du Mt du Chat versant Est.


Col du Crucifix

rédacteur du site
  1. Pingback: Mt Revard |

  2. Antoine
    Je viens de découvrir votre site, qui est vraiment sympa, vos ascensions sont bien détaillées, illustrées par des photos très jolies, c'est vraiment agréable à lire et à découvrir. Le Mont du Chat, le Grand Colombier, tout ça ça me fait rêver... Je n'ai que 17 ans, et une seule envie, c'est d'aller rouler là-bas ! Vous êtes jeunes aussi, profitez-en, bonne continuation les gars.
  3. Bast
    Salut Antoine et merci pour ton message qui fait plaisir :) N'hésite pas à commenter de temps en temps si tu en as envie !
  4. jeff
    pour tous les fondus de velos et notamment les fous d ascensions le mont du chat est pour moi le plus dur de tous les cols avec sans doute le grand colombier par virieu le petit !un passage a plus de 20 pour cent avec mon braquet de 39/25 ca ete tres tres dur mais le mont du chat reste unique !!je l ai escalade 8 fois cette annee dont 3 fois par le bourget et 1 fois au mois d avril j ai du finir le col a pied car il y avait encore neige en haut(col etait ferme mais tant pis!!)avis aux guerriers allez y !!
  5. Bast
    Merci Jeff pour le commentaire ! A vrai dire j'ai beaucoup plus souffert sur le Grd Colombier que sur le Mt du Chat... Mais j'avais grimpé le Col de la Biche avant de descendre sur Artemare donc ça joue (seulement le Col du Chat avant le Mt du Chat en venant de Chambéry)... Le Mt du Chat, on l'a monté prudemment et en arrivant en haut on s'est dit "pas facile mais pas si dur !". Tout dépend comment on l'appréhende et du rythme d'ascension. Je parle du versant ouest, je n'ai jamais fait la montée à partir du Bourget mais je pense que les difficultés sont similaires (plus réguliers face est, pourcentages plus élevés à la fin sur le versant ouest).
  6. boeb
    Salut à tous, le mont du chat est mon premier col alpestre, je roule depuis 1 an avec un dkt de 10 kilo et je n'avais grimpé que des bosses du Pilat (st Chamond- leBessat, Chavanay-La jasserie, Croix regis - col de Grenouse ect...) donc le relais versant ouest fut assez compliqué mais si on est prévenu on gère l'effort .Résultat 1h25 pour faire les 18 km et revenir par le col du chat bcp plus aisée, au début 39 25 puis rapidement 30 25 et oui!! Voila ce qui fait plaisir c'est de voir que l'on viens de se taper le col le + dur de France lol? A PLUS
  7. Bast
    Merci pour le commentaire Boeb, le Mt du Chat est plutôt Jurassien que Alpestre. Je ne pense pas qu'il soit le "col" le plus dur de France, mais c'est sûr que c'est un gros morceau. Très bonne route dans le Pilat !
  8. Eric
    Ma grande carcasse ne m'a jamais permis de grimper les vrais cols autrement qu'en voiture. Le jour où le tour de France décidera de faire une étape avec le mont du chat et le grand colombier... Une montée dont on ne parle presque jamais et qui est vraiment extra est celle du mont Colombis. La vue du sommet en époustouflante. Sinon dans le Jura il y a les quatre kilomètre du Mont d'or (à côté de Métabief) c'est court, mais redoutable !
  9. Bast
    Oui Eric, la montée au Mt d'Or est très pentue ! Quant au Mt Colombis, c'est un rève, comme quelques autres ascensions à proximité; et en plus là aussi c'est une montée très difficile.
  10. Elie
    Je confirme pour le Mont d'Or avec 4km à 10% et un passage à 19% dans le final !! Je ne connais pas le Mt Colombis, où se trouve-t-il ?
  11. Bast
    Il est à l'ouest du barrage de Serre Ponçon. Il faut commencer de la route qui part vers Gap.
  12. Elie
    Merci ! Dans ce coin là, plusieurs ascensions sont intéressantes comme le col de Pontis, court mais très pentu mais également tous les nombreux cols de la vallée de l'Ubaye plus à l'E
  13. Elie
    plus à l'Est avec Allos, Cayolle, Bonette mais aussi Vars et surtout le très difficile Col du Parpaillon depuis La Condamine-Châtelard et 18km à 8% mais le versant ouest, au départ d'Embrun, fait tout de même 27km à 6.5% avec les 10 derniers kilomètres à 9% (le sommet est en fait un tunnel et la fin du col n'est pas revêtue).
  14. Bast
    Effectivement, beaucoup de cols tentants... Si je n'avais à faire que 3 ascensions dans le coin je prendrais le Mt Colombis, le Parpaillon et la Bonette. Mais il y a tant à faire qu'il faudrait rester plus longtemps. :)
  15. Elie
    Et ouai ! Quand j'y étais allé j'avais grimpé seulement le col de Vars depuis Guillestre (19 km à 5.5%) et le col d'Allos depuis Barcelonette (17.5km à 6.5%). Je ne m'étais donc pas tenté aux "gros" de l'Ubaye même si c'est déjà pas mal. Pour les cols dans le coin, on pourrait rajouter le col de Larche mais la circulation est un peu trop importante pour profiter de cette ascension.
  16. Pingback: Col du Clergeon et Col du Sapenay |

  17. Mathias
    pour le versant ouest il est encore plus dur en le prenant par vethemex et vacheresse que par meyrieu trouet.
  18. veyret bruno
    Le "Relais du Chat", rien que d'évoquer son nom, les oreilles de tous les fans de vélo se tendent et les langues se délient.... Quel est le versant le plus dur?? les 2 mon général!!!! Cette montée, je l'ai faîte 35 fois (le plus souvent par "pont Mercier" qui est la version "Ouest" la plus direct, donc la plus dure), 35 escalades, la 1ère fois le 15 Août 1970, 40ème anniversaire célébré le 15 Août 2010, sous la pluie, personne au sommet, à part un cyclo (félé??) qui se lançait dans la descente comme j'arrivais. Cette mopntée constitue une sorte de pélerinage annuel (voir 2 ou 3 fois), un "test de volonté" qui me semble certains jours plus proche de la torture que du plaisir. En fait il ne faut jamais aller au "Relais" sans les jambes!!! c'est pas plus compliqué!! Côté développement, suivant mes vélos, 36x19, 42x24, puis l'âge arrivant 39x25, 34x26 et cette année 34x27... En 2001, je me suis lancé un défi en enchaînant une montée (côté Yenne), le col du Chat, puis l'Epine et enfin le relais côté Le Bourget (avec 39x25), assez satisfait de mon périple, je voulais créer une rando permanente (YENNE-YENNE), mais c'est rester en l'état de projet, si quelqu'un veut bien me remotiver... Cette année j'ai enchaîné Epine, station de Vacheresse er Relais (voilà un final d'étape du tour qui serait une apothéose, mais les "décideurs" ne sont pas de la trempe des Italiens, qui eux osent!!!). Est-ce le ;plus dur de France??? impossible, car il y a tellement de facteurs qui entrent en ligne qu'on peut simplement dire qu'il fait parti du "Top 10" .
  19. Bast
    Merci Bruno pour ces commentaires. Félicitations pour le nombre d'ascensions du Mt du Chat, ça ne doit pas être si courant des cyclistes qui l'ont monté autant de fois. Un beau test de volonté effectivement, et d'assiduité. Une rando permanente aurait certainement son succès, si elle est bien tracée et que la communication est bonne sur son existence. Prochainement (= cette année normalement ou l'année prochaine), je souhaite revenir au Mt du Chat mais pour le versant Est. Pour le tour du lac du Bourget: Col de la Chambotte-Mt du Chat-Col du Chat. Conditions: beau temps + avoir les jambes (pas facile habitant à Paris).
  20. veyret bruno
    C'est vrai, et j'en suis conscient, on a une chance inouï d'habiter dans une région merveilleuse (du moins côté montagne) appellée "Rhône-Alpes", si on décide de "faire des cols", on déplie la carte et on choisi.... Bref, personnellement j'ai un petit faible pour le versant EST, pour 2 raisons: la 1ère: régulièrement on bénéficie d'un magnifique point de vue sur le lac du BOURGET et côté "sportif", l'effort est soutenu pendant plus de 13km, ce qui est tout de même assez rare, pas question d'arrêter de pédaler, on tombe.... Aucune course cycliste (à part la montée chrono organisée par les cyclos du coin) ne s'est aventurée sur cette face, domage!!! A faire absolument, en prenant la précaution de prendre son liquide en bas: aucun point d'eau, ni de maison... et souvent pas de cylistes, seule quelques voitures... Bon, éventuellement je suis partant pour cette escaldade avec vous, me préciser le jour et l'heure (si je suis dispo..)
  21. noeb
    Salut Bast et Bruno, cet été j'ai enchainé l'épine et le mont du chat côté lac du bourget (1h18) au panneau relais du chat, je trouve la montée par Yenne plus dur! Bien sur qu'un classement relatant la difficulté de tel ou tel col restera toujours subjectif, en fonction de paramètres extérieurs au pourcentages, longueur et altitude s'ajouteront entre autres le nombre de cols ou kilomètres effectué avant, la forme du moment, le vélo utilisé, les conditions météo, la vitesse d'ascension etc... Pour ma part cet année la plus dur des montées (VENTOUX, GALIBIER, SARRENNE, HUEZ....) fut l'enchainement CROIX DE FER, COL DU SABOT puis LE COLLET recommandation de Bast (: terrible col du sabot quel pourcentage!!! à 9km sur la fin ! MERCI BAST!
  22. veyret bruno
    Bonsoir à tous, Encore un petit commentaire sur le Mont du Chat, je suis, comme je me l'étais promis, retourné me promener dans le secteur, cette fois côté EST, je pensais être "pas trop mal", mais avec 50 bornes (à 30km/h de moyenne par delà le col du Chat), j'étais certainement un peu entamé, bref, j'ai abordé cette grimpée avec humilité, après les 2 1er km trompeurs (pente relativement faible), au détour d'un lacet à gauche, on aborde les 12 derniers km, donc j'ai rapidemment compris que je devrais jouer du 34x24 et 27 pour arriver à mes fins, ce qui fut fait en environ 1H20 (la moyenne a oscillé entre 9,5 et 11km/h), donc le braquet était correct, et finalement je n'ai pas fini "cramé". Il faut dire que je suis loin des records, qui me semble détenu par Serge GARNIER (Le Grimpeur référence de la région Sud-Est), en un peu plus de .... 46mn, très loin de Nicolas OUGIER, vainqueur en 2010 en 48mn59s, loin aussi de quelques "guerriers" avoisinant mon âge (55 ans), voir plus, qui montent là-haut en moins d'une heure!!!! Ceux qui se sont frotté à l'ascencion aprécieront. Maintenant, je me pose la question: pourquoi mordicus suis-je obligé d'aller dans ces lieux inhospitaliers? Cette montée est d'une monotonie affligeante: toujours le même paysage des arbres à gauche et à droite, toujours une pente moyenne à 10% avec sans arrêt des ruptures: 8%, puis 12% , toujours cette route qui longe la montagne, avec de temps en temps une épingle pour repartir dans l'autre sens , des épingles qui s'espacent d'ailleurs en gagnant de l'altitude!! pour finir, de temps en temps un point de vue dans une trouée de la forêt, point de vue totalement inutile d'ailleurs: au sommet on admire les mêmes vues avec un panorama beaucoup plus étendu. Alors pourquoi?? Je pense pouvoir dire: peut-être pour tester ma volonté, j'ai décidé de ;;; donc je dois le faire... Par satisfaction personnelle, aussi, peut-être? par habitude certainement , pour tester ma forme?? On va finir par dire: parce qu'il existe!!! Cette année, entre autre, j'ai fait le col du PARPAILLON (côté EMBRUN), j'ai beaucoup moins souffert, et pourtant je n'avais qu'un 25 dents à l'arrière, c'est vrai que les 2 1er km de sentier (complètement défoncé) ont été un peu difficile, mais je fus surpris par le tunnel au détour d'un virage à gauche, du coup, j'ai poursuivis ma route, à pied, en tirant le vélo comme j'ai pu avec mes chaussures à cale, jusqu'au "vrai col de PARPAILLON" (2780m)... Caramba, il manque 17m pour atteindre les 2000m de dénivellé, dailleurs existe-t-il un col dans les Alpes qui fait 2000 m de dénivellé??? La différence entre la plupart des cols durs et le Relais, c'est qu'au Relais, il n'y a aucun replat, même pas les épingles ou alors, il faut virer très large... Autre différence, j'ai toujours abordé le Relais avec d'autres cols dans les pattes, ça joue forcément. Ceci dit, vivement un passage des pros, juste pour voir....
  23. Bast
    Bonsoir Bruno, Merci pour le petit commentaire (!). Je crois aussi que ne pas avoir de replat est très important lorsque l'on considère la difficulté d'une côte, parfois la pente est dure sur quelques kilomètres mais il suffit d'un ou deux replats courts, pas grand chose, pour reprendre son souffle. En col routier, c'est difficile de trouver des cols Alpins qui dépassent les 2000m, où alors il faut marquer le point de départ de très loin (avec donc souvent des kilomètres à 1-2%), voire même y inclure une petite descente, il faut donc se poser la question qui aura plusieurs réponses: où commence un col ? On peut citer: le col de la Lombarde, l'Agnel coté Italien, Baisse de Tueis (l'Authion), la Bonette. Pour les cols non goudronnés, sur une partie au moins, ils sont plus nombreux évidemment mais pas si aisés que ça à trouver car il faut tout de même qu'ils soient accessibles "facilement" à vélo: Col du Jandri, Collet Campanin (par exemple) via le col de Tende (qui lui est goudronné mais un peu juste pour les 2000m)...
  24. Flo
    Bonsoir à tous ! J'ai vu qu'on parlait de la montée au Mt d'Or dans le Doubs (massif du Jura). Tu l'as déjà montée Bast ? Ca serait très intéressant de voir des photos et tes commentaires sur cette montée. Pour ma part, je l'ai seulement montée en voiture et la pente est raide sur plus de 4 kms, avec notamment le final impressionnant à 19 %. Pas très loin il y a la montée au Morond, la montée au Grand Taureau. J'avais monté une route forestière au départ de Bouverans, environ 3 kms avec des passages à plus de 10 %. La côte de Bonnevaux également pas très loin, pas très long mais avec un passage à 12 %. Sinon j'ai passé plusieurs fois le col de la République (non loin de Bannans), pas très dur (environ 5 kms à 3.8 % de moyenne). Maintenant je suis dans l'ain et je tenterais bien quelques cols près de chez moi (alentours de Nantua). Par contre mon vélo est plutôt lourd (16 kg - bitwin 7) et il faut le trainer dans les côtes !
  25. Bast
    Bonjour Flo, Je connais le Mt d'Or jurassien, le Morond, le Grd Taureau... mais je n'ai jamais été en vélo là-bas donc je n'ai pas de photos sur ces montées. Il faut les faire un jour de grand beau temps pour la vue sur la région et les Alpes ! Dans l'Ain tu as de quoi faire aussi, il y a le col de Belleroche par exemple, ou le Berthiand qui est à 780m mais assez dur, mais plus fréquenté, il est parfois emprunté par le Tour. 16 kg n'est pas idéal pour monter, mais bon, mon Cannondale est à 15 kg, ça passe.
  26. Flo
    oui je voulais tenter le Berthiand depuis Nurieux, le col de Belleroche en passant par le col de Colliard (apparement assez ardu) et sinon il y a aussi la montée à Apremont depuis Nantua (les pourcentages sont sévères sur 4,5 kms). Sinon je voulais savoir, tu as un altimètre pour relever les pourcentages ou alors comment fait tu pour établir tes profils ? Moi je fais des relevés sur photo explorer et ensuite je fais les calculs. On peut également faire des relevés sur Google earth mais je n'ai pas l'impression que ce soit très juste.
  27. Eric
    Bonjour, Je viens juste de terminer ma deuxième ascension du Mont du Chat par le Bourget et cela confirme mes sensations: je trouve cette ascension par ce côté plus difficile que le Grand Colombier par Artemare. On tape jamais dans du 22% mais la monotonie de ces lignes droites à plus de 10% sans replat, la longueur de ce col (14 km) et l'engagement total qu'il suppose (je l'ai fait en VTT les deux fois donc pas de possibilité de se ménager) me semble le rendre plus difficile que le Grand Colombier. Il est vrai que je préfère les cols aux pentes irrégulières et très pentus, le Grand Colombier une fois terminé les 3 km à 14% il y a un replat et le final n'est pas si dur. Le Mont du Chat à chaque fois je termine détruit physiquement, il me donne l'impression d'un rouleau compresseur et lorsqu'on arrive à 5 bornes du sommet, la route change de revêtement et alors même que le pourcentage reste le même, on perd tellement en rendement qu'on est collé à la route. Un col à réserver aux cyclistes avec un TRES gros foncier et un TRES gros mental. A cours de condition physique ne pensait même pas vous lancer là-dedans ou sinon préparez vous à faire du surplace voir des zig zag (j'en ai vu plus d'un dans cette situation).
  28. Simon
    Plus difficile que le Grand Colombier ? Je ne sais pas. Après l'estimation de la difficulté est assez subjective, mais contrairement au Grand Colombier la montée se fait à l'ombre ce qui n'est pas négligeable. De plus, vu la régularité de la pente, disons qu'il "suffit" de trouver le rythme qui ne sera pas bien rapide. :)
  29. Bast
    Oui chacun a sa propre perception, et le Grd Colombier est effectivement beaucoup plus irrégulier que le Mt du Chat qui est un modèle de régularité, sur le versant Est. Pour moi, sans aucun doute, je pense que le Grd Colombier par Artemare mais en prenant le passage classique à 19% après le raccourci de Virieu le Petit (il est probable que beaucoup de cyclistes ne le prennent pas, et restent sur la route principale) à 24% maximum (selon mon compteur, sur 20m) est plus difficile.
  30. Bigdams38
    De retour du grand colombier (fait hier) depuis artemare via raccourci de Virieu. J'avoue l'avoir trouvé moins difficile que ce à quoi je m'attendais. Peut-être que les jambes étaient bonnes ou que je m'en fait toute une montagne. En tout cas, j'ai trouvé le mont du chat est, val pelouse ou le col du sabot plus difficiles. Seul le raccourci en lui-même m'a semblé très dur (encore plus que le "mur" qui suit dans la forêt). Le pied relativement facile et le replat après le croisement avec la route en provenance de Lochieu permettent de récupérer et du coup même les 3 derniers km difficiles passent plutot bien. Les montées régulières et dures (au dela des 9%) comme le mont du chat me semblent donc plus exigeantes (contrairement à ce que je pensais) et ceci à deux conditions : - avoir le dévelloppement adapté pour passer les murs sans trop se mettre dans le rouge (perso j'avais 30 X 26, ce qui est assez "confortable". - ne pas avoir d'objectif chronométré car j'imagine mal devoir passer le grand plateau pour relancer sur le replat. Ca deviendrait complétement différent ! Tout ceci reste bien sur subjectif ! A noter que l'on a enchainé par le col de la Biche coté Gigniez et que ce col vaut vraiment le détour comme indiqué sur un de vos articles. C'est bien plus dur que le pourcentage moyen le laisse penser et le point de vue sur la prairie (vers la croix) est absolument remarquable. Et là pour le coup les 9 premiers km n'offrent quasiment aucun répit avec des pentes oscillant entre 8 et 12 % environ.
  31. veyret Bruno
    Bonsoir, Tout à fait d'accord avec toi, Le "Relais", côté EST est une référence, tout simplement parce qu'il ny a aucun mètre de plat, contrairement au "Grd Colombier". A part si on est un couruer (et encore...), pas question de relance!!! il faut trouver son rythme.. et s'y tenir!! Point. Le col de la "Biche" est aussi très difficile, l'idéal est d'enchaîner avec le col de Richemont permettant un retour sympa.
  32. Roger
    Bonsoir, Je rentre a l'instant de week end chez ma fille à La motte Servolex. Hier je me suis attaqué au relais de chat côté Est ( Sans avoir consulter la carte IGN ! ) Ca a été très très dur . Même si j'ai pensé abandonné au 8 ème Km je suis arrivé à la cime et là il y a une certaine satisfaction !!! Un peu de repos à la cime le plein de mon bidon au restau et j'ai retrouvé mes jambes pour enchainer sur le col de l'Epine et redescendre sur la motte. Très beau parcours et assez fier de moi surtout avec mes petis 2200 Km de cette année Bonne continuation à tous
  33. veyret Bruno
    Bonsoir, Et bien bravo RELAIS + EPINE, ça fait un bon dénivellé, avec une pente soutenue, et régulière dans les 2 difficultés, en redescendant le "Relais" côté Ouest, il y a aussi la possibilité de remonter par VACHERESSE, (après 7 km de descente), puis la route forestière (en excellent état, rebîtumée l'an dernier) et on retombe près de la cime de l'Epine, en étant remonté de l'altitude 750 à 1200 environ.
  34. Bast
    Bravo Roger ! La route de Vacheresse est effectivement une bonne alternative à la montée complète de l'Epine, mais les deux routes valent le coup, l'Epine étant plus panoramique avec de belles vues dans la montée sur le lac d'Aiguebelette.
  35. bobet53
    salut, j'ai fait l'ascension du mont du chat la semaine dernière. Je me suis garé au lac d'aiguebelette puis direction Yenne (temps frais et brumeux) puis j'attaque la montée. après Trouet le brouillard était déja assez épais et au sommet franchement c'était une vrais purée de pois, je n'ai pas pu profité de la vue. je suis descendu à 2 à l'heure sur Le bourget du lac; pris le temps de manger et je suis remonté ... toujours dans le brouillard. On m'avait prévenu qu'il y avait souvent de la brume mais à ce point!! Sinon les deux ascensions sont vraiment costaud. surtout depuis le Bourget ou en tout cas c'est mon impréssion (j'étais déja fatigué il est vrai). Il y a avait peu de voitures. Je suis étonné que cette ascension ne soit pas emprunté par les courses pro??? on peut bien imaginer des arrivées à Aix les bains (cette ville doit avoir les moyens de s'offrir le TDF)
  36. veyret Bruno
    Le "Relais" Recto-verso!! Bravo, finalement avec le brouillard, on ne voit pas la difficulté (plaisanterie bien entendu!!!). La discussion (éternelle?) sur "quelle est la face la plus dure"? reste toujours d'actualité et la réponse diffère suivant les circonstances. Cette ascension a été empruntée au moins 3 fois par les pros, toujours par le côté Ouest: 2 fois le Crétérium du Dauphiné, en 1966 anectode: Roger PINGEON (futur vainqueur du tour en 1967) avait fait 1/2 tour et annoncé qu'il arrêtait sa carrière pour reprendre son mérier de plombier-Zingueur (heureusement il revint sur ses intentions). La 2ème fois en 1981 , par contre, je ne rappelle plus si la montée avait été decisive. lorsque le Tour s'y aventura en 1974, la bataille avait été sévère dans la partie terminale, POULIDOR (38 ans!!) largua proprement MERCKX (et consors) passa au sommet avec 1mn d'avance, mais se fit reprendre au bout de 3 km par MERCKX et Mariano MARTINEZ qui firent une dégrindolade "kamikaze". Les 3 récupérèrent l'espagnol AJA et MERCKX l'emporta à AIX LES BAINS. Pourquoi depuis, l'obstacle est ignoré, voilà une bonne question.
  37. bobet53
    en lisant les commentaires je trouve que le grand colombier est plus dur dans le sens ou il y a cette portion à 14% puis 19% sur un bon paquet de km, il est vrai que le replat au croisement est le bienvenu et que les derniers km sont alors une formalité; sur le mont du chat j'avais moins l'impression de passer en force... comme une mule... Malgré tout j'ai éprouvé moins de plaisir à faire ces deux cols que sur le ventoux ou d'autres cols moins pentus mais ou les paysages sont plus splendides pendant la montée !!
  38. Bigdams38
    Assez d'accord pour le mont du chat où les paysages sont un peu monotones et "quelconques". Par contre le colombier offre un paysage assez varié je trouve et la vue au sommet est magnifique ! Le retour par le col de la Biche offre également de magnifiques paysages qui n'ont rien à envier à ceux du ventoux, je trouve ! Pour moi le mont du chat reste plus difficile après ça dépend du braquet utilisé dans le 19% du grand colombier, moi en 30X26 ça passait sans trop de problème (mais pas sans douleur !).
  39. Bast
    Louison - Difficile d'avoir une comparaison pertinente entre les 2 versants du Mt du Chat si ils sont grimpés dans la même journée. Il est évident que le 2ème versant grimpé sera plus dur que le 1er, et même en essayant de pondérer tout ça par rapport à la fatigue, les 2 versants sont, à mon avis, tellement similaires en difficulté que le choix est difficile. Et cela vaut pour la comparaison Colombier / Mt du Chat, ils sont bien différents mais la difficulté est très comparable. Je pense que le Mt Ventoux, pour les paysages, n'a rien à voir avec le Grd Colombier. Le Ventoux est une montagne très particulière, on ne retrouve pas de paysage proche dans les autres montées françaises. On peut comparer le Galibier avec l'Iseran ou l'Agnel, les paysages sont beaucoup plus semblables. Le Grd Colombier est aussi très beau, particulièrement coté Culoz et la vue au sommet est exceptionnelle si vous avez le beau temps, avec les lacs et le Mt Blanc. On peut envisager 2 raisons principales qui pourraient expliquer pourquoi le Mt du Chat est ignoré du Tour: -Le Bourget du Lac est probablement trop petit (financièrement).Aix les Bains est-elle une ville souvent candidate pour accueillir le Tour ? Probablement pas si on en juge les passages du Tour, peu nombreux en plus d'un siècle. J'ajoute que le Revard serait à mon avis privilégié au Mt du Chat car Aix les Bains est au pied, et c'est aussi l'occasion de faire la promotion de la station du Revard avec la Féclaz. Il n'y a aucun intérêts économiques sur le Mt du Chat (même problème avec le Grd Colombier). -Le Tour, d'aujourd'hui surtout, a une obsession excessive de vouloir préserver le suspens jusqu'au dernier moment. En ce sens, le Revard est une bonne ascension, mais beaucoup moins le Mt du Chat. Il faudrait l'inclure dans la dernière étape de montagne plutôt qu'au début, pour faire encore plus d'écarts et donner l'espoir à certains de reprendre beaucoup de temps. Prudhomme commence à prendre l'habitude ces dernières années d'une dernière grande étape de montagne pour finir "en beauté" avec un col qui fait parti de l'histoire du Tour (Ventoux, Galibier-Alpe d'Huez), ça n'est pas le cas du Mt du Chat.
  40. veyret Bruno
    Et pourquoi pas Mt du CHAT + REVARD? Ca aurait de la gueule... et la fermerait à certains!!! C'est vrai qu'économiquement "le relais" ne représente rien pour le business du Tour, c'est certainement aussi pourquoi il est ignoré des autres courses (Dauphiné....). Finalement, c'est pas plus mal, voir le "Relais" transformé en "Alpes d'Huez"......
  41. veyret Bruno
    Bonsoir à tous, Profitant de l'été indien, d'un jour de congé et d'une envie certaine, j'ai effectué ce que j'avais envisagé depuis quelques temps: Le Relais "recto-verso", je veux dire montée de chaque côté. Par prudence, j'ai fait le trajet FITILIEU (où j'habite)-NOVALAISE en voiture. Direction YENNE jusqu'à "Pont Mercier" (6,5km) de là 12,2 km de montée, environ 1140m de dénivellé, tjs par prudence, j'ai rapidemment mis 34x27, mon braquet "favori" pour les rudes pentes, de ce côté 4 replats de quelques dizaines de mètres à près d1 km (après MEYRIEUX), mais la pente est quand même très soutenue surtout les 7 derniers km, finalement, j'étais pas trop mal, j'ai essayé de gérer au MAX et j'ai mis 1H05 pour arriver en haut. Petit arrêt (j'en ai profité pour prendre mon poul: 130 OK), descente (prudente ) et 1/2 tour au BOURGET, dans toute cette protion, je n'ai pas vu un chat (sans jeu de mots), juste le temps d'acheter un pain au chocolat/ GOURMANDISE.. et c'est parti, les jambes un peu "carrées", je pensais que ça passerais, illusions, ce fut "galère", à 4 km du sommet: les crampes, j'usais de ma méthode perso (respiration, massages...), ça a marché jusqu'au dernier km, là ce fut arrêt obligatoire, marche à pied,etc... Au total 1H30 pour montée, le temps gagné dans la 1ère partie s'est évaporé, j'ai beau prendre le pb dans tous les sens, c'est quand m^me un sacré morceau. En montant j'imaginais un projet: il existe plein de cinglés ou de fadas ou de... pour les cols particuliers sauf au relais, alors deviendrait MINOU celui qui ferait une face, MATOU celui qui en ferait 2 (OUEST YENNE par "PONT MERCIER" et EST) et GRAND MATOU celui qui ajouterais la face sud (Epine+ Rte forestière/VACHERESSE: total environ 100km et pas loin de 4000m de dénivellé, bien entendu pourquoi pas 4 , 5 .... et plus si affinité... Une idée à creuser... Bon une fois en haut, pour revenir à NOVALAISE, je décidais de passer par la Rte forestière (VACHERESSE) ce qui ajoute environ 400m de dénivellé, et là: Big fringale... midi était passé, et je n'avais mangé que le pain au chocolat depuis le café du matin... tout en montant, j'ai englouti mes 2 barres et la portion de pâte d'amende qui encombraient mes poches, heureusement j'avais fait le plein d'eau à VACHERRESSE. Bon sur ce périple, la période des grandes randonnées va se terminer, sauf que ... dimanche il va faire beau... et le circuit: SECHILIENNE-LA MORTE-Col d'ORNON me tend les bras, avec l'envi d'ajouter le col de PARQUETOUT qui paraît-il est costaud. Qui peut me renseigner? Merci et bonne soirée.
  42. Bast
    Merci pour ce compte rendu, décidément, nous avons ici un fan du Mt du Chat :) C'est une idée cette confrérie du Mt du Chat comme il existe des défis pour le Ballon d'Alsace, le Ventoux etc Il y a effectivement un peu plus à faire que les 2 versants classiques. Je vais mettre un article bientôt sur l'Alpe du Grd Serre, parcours VTT plutôt que routier. Une idée de parcours: Séchilienne > Pas des Escaliers-Lac du Poursollet en aller-retour (grosse ascension) > Retour sur le col de la Morte > col de Malissol > Petites routes via Cholonge avec possibilité d'un détour pour monter à St Honoré 1500 > Descente sur Séchilienne Le col de Parquetout est à faire en montée par Entraigue, je ferais donc le parcours que tu évoques en sens inverse.
  43. bigdams38
    @Bruno, Je comprends pas bien le tour que tu veux faire ? Dans le parcours décrit tu fais le parquetout en AR depuis entraigues c'est ça avant de monter le col d'ornon ? Est-ce que tu pars de Sechilienne ? Si c''est le cas, moi je trouve dommage de ne pas descendre de l'autre côté du parquetout, très dur côté entraigues mais essentiellement en forêt, par contre paysage très différent et très beau de l'autre côté. Il est possible de descendre sur St-michel en beaumont, puis Siévoz, Nantes en ratier , Laffrey par petites routes, descente sur Sechilienne (ou variante plus facile Sievoz, la mure, motte d'aveillans et descente sur champ sur drac). Dans tous les cas ça fait un sacré tour, bon courage !
  44. veyret Bruno
    Merci Bast et Bigdams38, L'idée, au départ, c'était Séchilienne, La Morte, Valbonnais , col d'Ornon, et retour par la RN91 (certainement pas top en vélo, mais il y a beaucoup d'àcôté réservés aux vélos, et puis c'est en descente et un dimanche....), j'ai lu (je ne sais plus où!!) qu'il existait une difficulté peu connue: le col de Parquetout et finalement comme je suis au pied pourquoi pas faire AR pendant ma rando... Redescendre par St MICHEL, peut-être, mais je n'ai franchement pas envie de me taper la RN85. L'AR du col de PARQUETOUT sera certainement (si je me décide) la solution, ce dernier est semble-t-il un mur long de 7km!!! Mais bon, après le col d'ORNON ne me semble pas trop difficile donc ça devrait passer (certainement avec des crampes, mais je commence à avoir l'habitude!!!)
  45. veyret Bruno
    Re, J'ai oublié, bien entendu le col de Malissol en AR (devrait-être facile....), concernant le Mt du CHAT, il faut dire que je l'ai sous les yeux pratiquement en continu de chez-moi.... Pour la confédération, évidemment on peu ajouter Minet, Chat, etc... ce serait marrant... et pourquoi pas des variantes non asphaltés (qui doivent-être "passable" en VTT)
  46. Bast
    L'AR pour le parquetout ? Il vaut mieux le monter par le nord et rejoindre la N85 par le sud ? Sinon, pour éviter la N85 en bonne partie, il est préférable de passer par la petite route Nante > Villard St Christophe > Cholonge. Bruno, à l'avenir, pourquoi ne pas créer un sujet sur le forum pour ce genre de hors sujets, car là on s'éloigne du Mt du Chat ? Et si tu prends quelques photos, pour en mettre suite à la sortie par exemple. Merci :wink:
  47. veyret Bruno
    Bonjour Bast, C'est vrai que je suis HS//Mt du Chat, j'ai oublié le forum. excuse-moi. Pour les photos, je ne suis aps équipé, à part de temps en temps un jetable, à voir pour l'avenir...
  48. cestdurlevelo
    Salut Bast, C'est une montée qui me tente BEAUCOUP, même si je sais qu'elle va me faire soufrir.. ça risque d'être le suplice, mais un beau suplice :) Je me demandais simplement si la route entre le sommet du Mont du Chat et le col de l'Epine est goudronnée? Si ce n'est pas le cas, la penses tu praticable en vélo de route / pneus fins? Merci d'avance... et continues à nous faire rêver :) B.
  49. Bast
    Salut Baptiste ! Il n'y a pas de route entre le sommet du Mt du Chat et l'Epine. Comme indiqué dans l'article, tu peux prendre un chemin en assez bon état à partir du versant Est du Mt du Chat (non loin du sommet) qui rejoint la route de l'Epine. Mais le mieux est de grimper le versant Est du Mt du Chat puis de descendre une partie du versant Ouest pour tourner à gauche (direction Vacheresse) et grimper le pas du Lièvre avant de retomber sur la route de l'Epine (route goudronnée): http://cycols.free.fr/index.php/2011/03/25/pas-du-lievre-et-cols-au-nord-daiguebelette/ Une autre possibilité pour faire le Mt du Chat, se faire un tour du lac du Bourget: http://cycols.free.fr/index.php/2011/07/02/tour-du-lac-du-bourget/ Peut être une excellente idée pour une sortie avec tes amis la renarde, Cricri le cyclo, O.Buisson etc. :wink:
  50. Ptinel
    C'a à l'air d'un beau carnage. Je sais pas hormis le PDD , aucun col de ce genre n'existe vers chez moi. Il y a bien l'horrible Chevalard mais il est court.

Laisser un message

*

captcha *