Col de Tende, Collet Campanin et Col de la Perle

Ce parcours d’une centaine de kilomètres pour 2500m de dénivelé est sublime.

D’abord, le Col de Tende qui culmine à 1871m d’altitude et situé à quelques mètres de la frontière avec l’Italie mérite à lui seul le détour. Il a une très riche histoire, de l’antiquité à aujourd’hui, où sur les sommets environnants sont encore présents des forts militaires construits au XIXème siècle pour protéger le Piémont.


Quelques lacets du Col de Tende

La montée par le versant français fait 38 kilomètres (à partir de Breil sur Roya), pour 1550m de dénivelé dans des pentes très irrégulières.

Il faut déjà gravir environ 25 kilomètres pour remonter les jolies Gorges de Saorge et les Gorges de Bergue puis passer par le village de Tende. Dans ces gorges, la route longe la Roya, avec une eau très claire. C’est une nationale, pourtant la circulation est relativement modeste. Les pourcentages sont très changeants avec une montée en paliers et des pourcentages qui ne dépassent presque pas les 6%.

Cette nationale mène au tunnel de Tende qui permet de rejoindre l’Italie à 1280m d’altitude et qui évite le passage au col. On y parvient dans de larges lacets sur les derniers kilomètres, la route est en parfait état, et les pourcentages sont plus élevés avec un passage à 10-11%. La moyenne des deux derniers kilomètres est d’environ 10%.

Peu avant le tunnel, on quitte cette route pour prendre à gauche et commencer à grimper l’ancienne route qui mène, elle, au Col de Tende. Elle est étroite, assez difficile avec deux passages à plus de 15% et elle monte par des lacets très serrés au nombre de 46 ! La route est déserte aujourd’hui, et il reste une grande battisse abandonnée qui était un corps de garde au XVIII°siècle.


la piste du Col de Tende

A l’altitude de 1500m environ, la route laisse place à une piste jusqu’au sommet. Cette piste est en très bon état et on roule facilement, les lacets deviennent plus larges et la végétation moins présente.

Au sommet du Col de Tende, la vue est superbe. Le versant Italien est goudronné, sauf pendant quelques mètres dans le dernier kilomètre.


Colle di Tenda 1871m

Là haut, on peut rejoindre une piste qui était dans le passé une route stratégique. Cette route n’est pas goudronnée mais elle est en bon état, et il y a souvent des aménagements sur les cotés pour éviter que la route ne s’effondre.

En tous cas, elle permet d’accéder à de nombreux cols dans des paysages sublimes et complètement perdus et silencieux. C’est vraiment une piste à faire, sur au moins deux jours (si on grimpe le Col de Tende au départ). A partir du Col de Tende, lorsque l’on emprunte cette route, on passe rapidement la frontière et le premier col rejoint est le Colletto Campanin à 2142m.

Le Colletto Campanin est facilement accessible en vélo, en quelques lacets vertigineux, mais la pente est raide et à la suite du Col de Tende c’est difficile (44 kilomètres de montée depuis Breil, sans descente). Au sommet, il y a un panneau et la vue porte très loin des deux côtés.

En poursuivant, la route, à plus de 2000m d’altitude, longe les flancs des montagnes et on arrive au Col de la Perle à 2086m d’altitude. Ce col marque la frontière avec la France (borne, pas de panneau), et il est possible de redescendre l’autre versant, français. Comme pour le Colletto Campanin, la vue au sommet est extraordinaire d’un coté sur l’Italie, de l’autre sur les Alpes françaises. On est vraiment tenté pour poursuivre cette magnifique piste et pour atteindre les autres cols et ses passages spectaculaires mais il faut penser à rentrer car l’ascension a été très longue depuis Breil, et mieux vaut ne pas prendre de risque car on a vraiment le sentiment d’être seul au monde dans ces étendues sauvages.


tour cycliste 93870 – powered by Bikemap
rédacteur du site
  1. Philippef
    superbe article, bravo pour l'exploration. ça c'est ce qui s'appelle sortir des sentiers battus!
  2. will
    Oui, je suis d'accord avec Philippe Quelle journée et - comme toujours - les photos sont superbes
  3. Bast
    Merci à tous les deux :wink:
  4. vincent
    Bravo pour ce joli site,ca donne des idées pour le printemps,merci.
  5. Pingback: Cols vers Nice |

  6. Ag
    Whaou ! Un vrai régal pour les yeux tous ces parcours dans ces endroits sublimes. Bravo pour les photos !
  7. Bast
    Merci Agathe :wink:
  8. GUIRAUD Pascal
    Très beau reportage, très complet, très utile, et qui me donne une énorme envie de m'y confronter. De plus les photos sont très belles, et donnent une idée très exacte et précise de ce à quoi on doit s'attendre. Bravo.
  9. Bast
    Merci Pascal, et n'hésitez pas, si vous vous lancez dans l'aventure, à faire un petit retour ici pour donner votre sentiment à posteriori !
  10. Pierrick
    Salut, Bon sang que c'est beau ... J'envisage l'année prochaine d'aller passer des vacances dans l'arrière-pays niçois et faire le col de Tende m'interessait. Est-il possible de le faire avec un vélo de course normale, et des roues de 23 ? Vous ne signalez pas une piste particulièrement dégradés donc j'ai un petit espoir ... Merci d'avance pour la réponse ...
  11. veyret Bruno
    Avé, Intéressé aussi....
  12. Bast
    Salut, Oui, pour moi, c'est vraiment jouable de monter au col de Tende avec un vélo de route. En tous cas, quand j'y suis passé, la piste était vraiment en bon état (et poussiéreuse... car il faut choisir une période sèche). Cela reste une piste avec donc un risque de crevaison accru, mais je crois que cela vaut le coup de tenter en espérant que la piste soit toujours nickel (je ne peux pas dire que c'est ok à 100%, car le climat en montagne et les passages d'engins motorisés type quads ou motos peuvent dégrader la piste). J'ai trouvé la piste du Finestre cet été comparable à celle du col de Tende. La suite après le col de Tende me parait plus limite par contre, mais à voir sur place.
  13. Pierrick
    D'acc, merci pour la réponse ! Effectivement, au delà de Tende, c'est chaud pour moi ... C'est d'ailleurs dommage, mais peut-être que quand j'aurai usé tous les cols routiers, je troquerai mon route contre une randonneuse pour élargir le champ des possibles ;o)
  14. Robert Charbonnier
    Je suis monté au col de Tende en vélo de route (pneus de 25 quand même). J'ai réussi à monter, en mettant pied à terre dans quelques-unes des épingles (Je ne suis pas un as du tout-terrain ;) ). Attention à la redescente de l'autre côté : on ne peut pas repasser le tunnel à vélo. J'ai dû descendre prendre le train à Limone.
  15. Bast
    Bonjour Robert, Merci pour ce commentaire. Et effectivement, pas de retour possible en vélo par le tunnel !
  16. Pascal
    balade vraiment magnifique ! les photos aussi d'ailleurs et en effet il faut bien faire attention à penser au retour lorsque l'on s'engage sur les sentiers après le Colletto Campanin... pour éviter de finir de nuit
  17. Bast
    Merci pour le passage Pascal :wink:
  18. Robert Caluire
    Sur tes conseils j'ai effectué le chemin qui mène du col de tende au col de la perle...j'ai même poursuivi un peu plus loin et vraiment je me suis régalé. Que des paysages grandioses! merci à toi robert
  19. Bastien
    Bonjour Robert, Merci pour le commentaire, cela fait plaisir de savoir que l'article en a poussé à découvrir ces cols, l'endroit vaut tellement le passage.
  20. Cyclomaniac38
    Salut Bast, J'ai lu avec attention ton récit car je compte me rendre dans le coin du col de Tende en juin. Ce Colletto Campanin dont tu parles (+ photo) se trouve non loin du Colle Valette (crête France-Italie) ? J'ai la liste des cols français, mais pas celle côté Italie ! Je pense monter les lacets du col de Tende en partant du tunnel (pas envie de me taper le goudron avec mon VTT) et ensuite faire un AR jusqu'au col des Seigneurs (40 km AR + montée col de Tende depuis le tunnel). Tu en penses quoi ? faisable ? état du chemin (semble du bon R1) ? difficultés ? Tout ça sachant que je serai seul... Sinon, ton reportage, ça donne envie "grave" d'y aller !!! Amicalement Daniel
  21. Bast
    Salut Daniel, le colle Valette se trouve plutôt du coté du Finestre, ou bien tu parles de la Sella d'Agnaira ? Non, la Sella ou Baisse de la Valette est plus au sud, loin. Le Colletto Campanin se trouve entre le col de Tende et le col de la Perle, il est bien marqué, accessible par la piste, panneau au sommet. Le col de Tende est l'un des meilleurs cols que j'ai fait, une partie du charme vient aussi du fait qu'il est vraiment au "bout du monde", et donc la remontée de la vallée de la Roya a un intérêt car cela aide beaucoup à se mettre de l'ambiance et à faire l'intégralité de la montée au col de Tende. Mais en VTT, effectivement c'est normal de préférer partir du tunnel pour faire les derniers kilomètres. Je pense que ton idée est bonne pour ce parcours du col de Tende au col des Seigneurs. C'est pas très difficile mais cela occupera une bonne partie de la journée si tu souhaites flâner un peu. C'est globalement cyclable, piste en état correct, forcément parfois un peu limite soit par son état, soit par les pourcentages importantes (la montée au colletto Campanin enchaînée après le col de Tende est... très difficile), il y aura donc un peu de poussage (surtout dans la 2ème partie). Tout de même, seul, prévois bien ton jour car je pense que on a vite fait de partir dans une galère si la météo n'est pas au rendez-vous ou si problème, il n'y a pas grand monde là-haut... Tiens moi au courant !

Laisser un message

*

captcha *