Nice et ses environs

Fin 2008, j’ai eu la chance de séjourner à Nice. Les Alpes Maritimes sont un formidable vivier de cols et d’ascensions en tous genres souvent sur de petites routes qui contrastent fortement avec la forte fréquentation de la côte. Les paysages sont variés, les vues exceptionnelles sur la montagne d’un coté et parfois la mer de l’autre. Tout cycliste aimant le dénivelé se doit d’aller y faire un tour.

Col de Tende, Collet Campanin et Col de la Perle

Col de Tende
Voilà l’une de mes plus belles sorties. Le Col de Tende (1871m) n’est pas tout proche de Nice, il est même très isolé, mais finalement facilement accessible en train par exemple. L’ascension de l’ancienne route qui mène au col est exceptionnelle et l’on a l’impression d’un retour dans le temps avec le passage du corps de garde au détour d’un des 46 lacets qui s’enchaînent de manière vertigineuse. Là haut, c’est la frontière avec l’Italie et le départ, au milieu de vieux forts du XIXème siècle, de la piste stratégique, qui à plus de 2000m permet de rallier plusieurs cols dans des paysages superbes.
L’ascension du Collet Campanin 2142m, col Italien, via le Col de Tende au départ de Breil sur Roya nécessitera 44 kms de montée irrégulière mais sans descente et avec un final terrible.

Colletto Campanin

L’Authion par le Col de Turini

Une autre ascension unique et remarquable. Le Turini (1607m) à lui tout seul mérite le détour, sa route est superbement tracée et serpente à flanc de montagne. Il est possible de partir de Nice, même si jusqu’au village de l’Escarène, la route n’est pas extrêmement intéressante. C’est un col difficile, et la montée l’est encore plus si on l’a prolonge jusqu’à la Pointe des Trois Communes à 2082m d’altitude avec une vue sur le Massif du Mercantour et l’arrière pays avec la mer de l’autre coté. Cette route est un incontournable dans la région.

Pointe des Trois Communes

Col de Braus

A l’Escarène, il est également possible de rejoindre le Col de Braus à 1002m d’altitude. La route est là encore remarquable et jamais monotone. Petit à petit, on aperçoit la mer au loin et l’un des grands moments et le passage des fameux lacets du col.
10 kilomètres de bonne montée, et, au sommet, la stèle de René Vietto.

Col de Braus

Col de la Madone de Gorbio

C’est aussi un col à ne pas rater car son ascension au départ de Menton permet de contempler comme aucune autre montée dans la région la mer méditerranée. La pente est plutôt régulière, à environ 7-8% sur une douzaine de kilomètres. C’est, ou c’était, un lieu d’entraînement de nombreux pros (Rominger, Vinokourov, Montfort, Boonen, Livingston, Armstrong…).

Mt Chauve

Faisable rapidement au départ de Nice, puisque en une quinzaine de kilomètres ardus, la route nous mène par de larges lacets dans un paysage très aride au sommet à 854 mètres d’altitude pour profiter d’une vue magnifique sur Nice et la Côte d’Azur.

Mt Chauve

Col de Vence

Il s’agit d’un classique qui permet de grimper à 963m d’altitude dans des pourcentages réguliers à 6-7% sur 13 kilomètres. Le paysage est là aussi particulier avec un relief désertique. Déconseillé en été par forte chaleur car cela peut être long et il ne faut pas espérer trouver l’ombre.

Col de Vence

Mt Ours

Au départ de Menton, il faut grimper à 1249m d’altitude pour autant de mètres de dénivelé. Pas facile du tout donc, avec le début qui correspond à la première partie de la route de la Madone, puis la suite par une route très tranquille et pentue dans les derniers kilomètres. Vue sur la Méditerranée une fois de plus.

Parmi les autres cols que j’ai également grimpé, signalons le Mt Leuze, juste à coté de Nice, à 577 mètres d’altitude qui promet une pente très raide ; mais aussi le Col d’Eze 512 mètres par la Grande Corniche et le Col de l’Arme avec une très belle route au dessus de Monaco (route du Golfe de Monte Carlo et du Mt Agel). En ce qui concerne les 3 corniches, il vaut mieux, je pense privilégier la grande justement, plus tranquille (sans pour autant l’être vraiment, tranquille).

Col de la Madone-Mt Ours

Il y a quelques autres ascensions, à mon avis, incontournables pour qui aurait encore du temps :

Mt Vial

La petite route en lacet dans la falaise sur les derniers mètres, mène jusqu’au sommet à 1550m d’altitude. La montagne vue de Nice, ou des monts environnants est impressionnante (très rocailleuse et abrupte), la route promet la tranquillité et une vue magnifique. La difficulté est là également avec un dénivelé digne des grandes ascensions.

Yvan, lecteur du site avec qui j’ai pu échanger par mails, préconise de grimper via le village de Vescous.

Plateau de Caussols et Plateau de Calern

Il y a beaucoup d’ascensions et de parcours possibles au départ de Grasse. Il faut monter au Plateau de Caussols, et au Plateau de Calern dans un paysage presque dénué de végétation et là aussi une vue sur la mer et les montagnes de la région. Au Plateau de Calern se trouve une partie de l’Observatoire de la Côte d’Azur.
Là encore, le dénivelé est important et il est possible de relier plusieurs cols : le Col de Ferrier 1039m, le Col du Pilon 780m, le Col de la Sine 1080m et d’autres.

Pour Yvan, « La montée au plateau de Caussols par Gourdon est magnifique, puis Cipière et Gréolières ».

Madonne d’Utelle

Madonne d'Utelle

A une altitude de 1174m se trouve sur un sommet la Madonne d’Utelle un sanctuaire. La montée en lacets promet avec 15,5 kms à 5,7% de moyenne et une pente régulière (900m de dénivellation).

Plus au nord encore, se trouvent également le Col d’Andrion à 1681m d’altitude sur une petite route de 25 kms à 6% (dont les 7 derniers kilomètres à plus de 8%) pour 1450m de dénivelé.
Notons également le Col St Martin à 1500m, avec ses 16,5 kms sur le versant Ouest à 6,2% pour 1020m de dénivelé. Et 23 kms à 4,6% irréguliers et 1050 de dénivelé pour le versant Est.
Le Col de la Couillole à 1678m d’altitude est également difficile avec un versant Est de 16 kms à plus de 7% de moyenne pour 1170m de dénivelé sans répit, et un versant Ouest d’une trentaine de kms irréguliers à 4,6% et 1340m en dénivellation
Enfin, la Madonne de Fenestre (1903m, sanctuaire-refuge), et ses 23 kms à 6,2% (les 10 derniers kilomètres pentus, parfois à plus de 10%) pour 1400m de dénivelé.

Enfin, voici quelques parcours costaud en plus, conseillés par Yvan.

Le Col de Bleine est magnifique. Il y aurait bien une boucle (qui reprend une partie de l’itinéraire de la cyclosportive « Louis Caput »)

Nice > Villeneuve-Loubet > La Colle / Loup > Saint Paul > Vence > Col de Vence > Gréolières > Thorenc > Col de Bleine > Le Mas > Aiglun > Roquestéron > Gilette > Le Broc (la route reliant le pont Charles Albert au Broc est coupée juste avant le pont sur l’Estéron, mais à vélo cela passe ; et cela évite le retour par l’ex RN 202) > Carros > Gattières > La Gaude > Nice. Cela doit faire environ 180 km et 3000m de dénivelé, mais c’est absolument superbe.


tour cycliste 120619 – powered by Bikemap 

Castagniers > Plan du Var > La Tour sur Tinée > Utelle > Madonne d’Utelle > Duranus > Levens > Aspremont > Castagniers Environ 120 km.


tour cycliste 120622 – powered by Bikemap 

Une très belle route : les Gorges de la Siagne par Saint Cézaire, puis Mons, Séranon, Caille, Thorenc, Gréolières, les Gorges du Loup, Bar /Loup, Châteauneuf de Grasse et Grasse.


tour cycliste 120884 – powered by Bikemap 

Une dernière suggestion pour une grande virée :
Nice > Col d’Eze (Grande Corniche) > La Turbie > Gorbio > Monti > Col de Castillon > Sospel > Moulinet > Col de Turini (pour moi la plus jolie ascension, avec le versant Vésubie > Baisse de la Cabanette > Lucéram > L’Escarène > La Grave > Peille > La Turbie (Moyenne Corniche) > Nice


tour cycliste 120625 – powered by Bikemap 

Le Massif de l’Estéron mérite à lui seul une bonne semaine d’exploration, sur des routes aussi belles que tranquilles (en vrac : clue de saint Auban, col du Buis, Entrevaux, Aiglun, Solheihas, etc)

rédacteur du site
  1. Antoine
    Génial cet édito, pleins de bonnes idées quant au 06, et les tours sur Google Maps en plus. Super =)
  2. Bast
    Merci de ton passage Antoine :)
  3. Antoine
    Je suis allé faire un tour sur Bikemap. Je n'arrive pas à créer de parcours : est-ce qu'il faut forcément à la base un itinéraire en gpx ou kml ? Ne peut-on pas directement créer son parcours depuis la carte en pointant des lieux de départ, d'arrivée et intermédiaires ?
  4. Bast
    Tu peux tracer un parcours facilement après inscription, avec une fonction "aimant" qui permet de bien coller à la route.
  5. Antoine
    Je n'ai cette fonction nulle part. C'est mon ordi qui doit bloquer certains éléments je pense. Dommage.
  6. Antoine
    Super ce site avec plein d'idée pour de super tours de vélo =)
  7. Matthieu
    Je me demandais si le Col de l'Arme était signalé par un panneau? C'est sur ton site que j'ai découvert le Col de la Madone... merci! C'est vraiment une ascension magnifique!
  8. Bast
    Non, il n'y a pas de panneau pour le Col de l'Arme, j'ai cherché...

Laisser un message

*

captcha *