Col de Solude


Route du Col de Solude

Simon: Le col de Solude est certainement l’un des cols les plus ignorés (intentionnellement ?) du massif de l’Oisans. Pourtant il ne manque pas d’attraits avec ses quelques 1680m, sa route superbe taillée à flanc de falaise et sa quasi-absence d’engins motorisés. Pourtant il cumule quelques « inconvénients » : il doit faire face à la concurrence de prestigieuses ascensions locales qui ont été gravies maintes fois par le Tour de France (Alpes d’Huez, Lautaret, Croix de Fer…), il n’atteint pas la barre des deux mille mètres et la partie finale de l’ascension n’est pas goudronnée.
Pourtant c’est vraiment un col superbe à tous points de vue.

Le départ se fait à partir du village de Bourg d’Oisans. La route qui nous intéresse débute au nord du village (D219), suivez la direction du Creux et de Villard notre Dame.
Dès les premiers kilomètres la pente s’accentue de manière importante : près de 10% de moyenne sur les premiers kilomètres entrecoupées de passages légèrement inférieurs (environ 8%). Nous sommes sur la route Joseph Paganon, du nom de cet homme politique isérois qui a entrepris les travaux du barrage du Chambon, notamment. La route grimpe de manière constante et nous passons les premiers tunnels, lesquels ne sont absolument pas éclairés. Si pour certains d’entre eux, ca ne pose absolument aucun problème, d’autres sont relativement longs et un éclairage apparaît alors des plus utiles. La route continue de s’élever, taillée dans le flanc de la montagne et nous jouissons de superbes vues sur Bourg d’Oisans et la vallée de la Romanche en contrebas. Puis au détour d’un virage, la route continue dans la forêt jusqu’à environ un kilomètre avant le village de Villard Notre Dame.


On continue à grimper avec un vide de plus en plus impressionnant, heureusement la pente raide nous empêche d'aller vite

A partir de cet endroit, la forêt se fait moins dense et de magnifiques panoramas sur le massif de l’Alpes d’Huez et les aiguilles d’Arve s’offrent à nous. A la sortie du village de Villard Notre Dame, la route devient beaucoup plus étroite et un panneau nous informe de la viabilité incertaine de la route. Nous entrons sur une route privée avec abondance de gravillons. Puis après quelques kilomètres, elle laisse place à un chemin de terre avec un replat qui va durer pendant près de deux kilomètre, avant de poursuivre l’ascension pendant quelques centaines de mètres jusqu’au col. Un panneau de randonnée marque l’emplacement et l’altitude du col.
Pour redescendre sur l’autre versant, la route est parfaitement goudronnée et permet notamment de rejoindre un peu au dessus de Bourg d’Oisans, la route qui va jusqu’au col d’Ornon culminant à 1371m.

Bast: Je n’ai pas eu la chance de faire le Col de Solude sous le soleil puisque j’ai eu plusieurs averses durant la montée, mais cela n’empêche pas d’apprécier la route surplombant la vallée de la Romanche d’abord puis les derniers kilomètres avec de superbes vues sur les montagnes. Il n’y a presque personne dans cette ascension, et les villages de Villard Notre Dame et Villard-Reymond sont presque coupés du monde. J’ai également été aidé par un sympathique hollandais qui montait en voiture pour le plus long tunnel, éclairage indispensable.
L’autre versant, celui qui débute à La Paute (mêmes premiers kilomètres que pour le Col d’Ornon) est également intéressant, avec une longueur accrue et donc des pourcentages plus modérés. La route est parfaitement goudronnée jusqu’au col.


Replat peu avant le col


Parcours cycliste 197952 – powered by Bikemap
un intermittent du cyclisme
  1. Philippef
    je prends ma frontale, mon vélo de cyclocross et j'y vais...
  2. Bast
    Ton dernier vélo sera parfait, avec une frontale :wink:
  3. Simon
    Vaut vraiment le coup et puis c'est quasi désert. C'est assez impressionnant quand on compare avec l'Alpe...
  4. Matthieu
    Merci pour ces photos. J'ai essayé une fois de le grimper par Bourg d'Oisans, mais je me suis retrouvé bloqué dans un long tunnel... avec mon vélo de route, je tenterais peut-être l'ascension par La Paute. C'est une route qui semble très impressionnante...
  5. Bast
    Oui Matthieu, sans lumière, impossible de faire tous les tunnels (sauf si quelqu'un de sympa passe) :wink: Tu peux faire sans problème l'autre versant en vélo de route, c'est plus classique mais c'est un beau col.
  6. LE MARREC
    SUPERBE COL
  7. bigdams
    Super col effectivement. La route est incroyable et le point de vue juste avant le sommet et un des plus beau du secteur. Certes les kilomètres non goudronnés sont un peu pénible mais c'est tellement agréable sans voiture que ça vaut ces quelques inconvénients. Ne pas oublier la frontale !
  8. veyret bruno
    C'est vraiment une "virée" à faire dans sa vie de cyclo... Personnellement, je l'ai fait en 2009 (après avoir escaladé le col du Sabot, qui vaut aussi un coup d'oeil!!!), une erreur de lecture sur la carte me faisait penser qu'il était moins élevé, donc, plus facile (je l'avais fait en voiture quelques années auparavent, mais avec ce genre d'engin, on ne se rend pas compte de la difficulté...). Je n'avais qu'un "badge lumineux à l'arrière, et j'ai bien cru que je ne passerais pas le 1er tunnel, mais bon ce genre de difficulté avec passage "non asphalté" sur la fin se passe très bien en vélo de route, attention toutefois aux pourcentages réguliers et à bien gérer son effort, j'ai eu de la chance, en ce dimanche 23 Août 2009, le "bistrot" de Villard notre Dame était ouvert, et la bière que j'ai ingurgité a été un précieux réconfort.
  9. Bast
    Sauf vélo de route, on peut aussi monter au col St Jean (1842m) par une petite piste sur la droite (au nord) juste après avoir franchi le col de Solude en venant de Boug d'Oisans.
  10. Ptinel
    Dommage qu'A.S.O soit si frileuse , Sinon on aurait pu imaginé un triplé l'an prochain. Col du Lauteret puis Col de Sarrenne par l'Alpe comme il est prévue mais au lieu de remonté l'Alpe directement grimpé le Col de Solude (ce qui permet de goudronné la route sur un étroit ruban pour la course) puis l'Alpe d'Huez pour finir. Bref ce serait super comme spectacle. En tout ça doit être un col à faire quand on n'est là et qu'on a un cyclo-cross avec un cassette 12-28.
  11. Bastien
    Le tracé que tu décris serait hyper costaud... pas dans les habitudes de l'organisation ça :) A mon avis, l’enchainement Solude > Alpe ne se fera pas de si tôt vu la dangerosité de la route du Solude en descente, c'est un peu comme une arrivée à Culoz après descente du Colombier, avec les tunnels en plus... Je trouve que les derniers mètres non goudronnés ont leur charme, il manque surtout un vrai panneau de col au sommet.
  12. Lionel
    Beau col avec en effet des tunnels a ficher la frousse. Le sommet en terre est sympa. J'ai adoré le coin. Venosc est aussi une petite bosse sympa par là bas.
  13. Bast
    Oui Lionel; super col à refaire un de ces jours. J'aime beaucoup ce coin, il est un peu délaissé par rapport à d'autres très proches. J'aimerais bien faire l'ancienne route également qui est de l'autre coté et où il y a eu un gros éboulement.

Laisser un message

*

captcha *