Montagne de la Raie et chasse aux golets du Bugey

13/05/2012. Il semble que nous ayons ces derniers temps une prédilection pour le massif du Bugey. Après le parcours de la semaine dernière entre Haut et Bas Bugey, nous voici désormais à extrémité de ses contreforts, sur les pentes de la montagne de la Raie délimitée au Sud par les méandres du Rhône et au Nord par la cluse des Hôpitaux.


St Sorlin en Bugey

Nous partons de Saint Sorlin en Bugey près de Lagnieu, cette sortie est l’occasion d’ aller récupérer quelques cols manquants et surtout de profiter de la superbe vue de la crête des Pert(h)uis. Nous laissons la voiture à côté d’un ancien lavoir et nous nous élançons dans la fraîcheur matinale. Il ne fait pas bien chaud ce matin pour un mois de mai, le cuissard long est de rigueur.

Direction Serrières de Briord tantôt par la départementale tantôt sur le tracé de la via Rhôna. Nous roulons au train et nous arrivons rapidement à Montagnieu, pied de la première ascension du jour : le col des Fosses. Les pourcentages ne sont pas bien élevés (entre 4 et 6%). La montée est très roulante et se fait rapidement. On aperçoit le col des Fosses au détour d’un dernier virage. Petite pause photo puis c’est reparti pour la descente et la courte remontée jusqu’à Innimond. On monte jusqu’à la petite église adossée au cimetière qui surplombe le village avec son tilleul multicentenaire. La vue est sûrement superbe par beau temps. Mais malheureusement, le beau temps n’est pas vraiment au rendez vous. On se retrouve au beau milieu des nuages.

Nous retournons dans le centre du village puis nous entamons les derniers kilomètres d’ascension du col du Petit Perthuis (1040m). La pente s’élève rapidement, c’est en effet 1,5 km à près de 9% jusqu’au col.

Au col nous poussons nos montures par le chemin de randonnée pour accéder aux crêtes. Après un bon raidard, nous nous retrouvons sur les sommets. Au Nord, le Bugey et ses sommets : Grand Colombier, Planachat… Au Sud, le Rhône et à l’Est malheureusement pas grand chose du fait de nuages persistants. Nous traversons la crête par des chemins parfois boueux pour nous retrouver au col du Grand Pertuis (1096 m). Descente caillouteuse, puis direction Ordonnaz pour les derniers kilomètres d’ascension du col de Portes.


Montagne de la Raie

Dans la descente nous nous arrêtons à hauteur d’une ferme dans un virage (855m) pour suivre une piste qui s’enfonce dans les bois jusqu’au Grand Golet (840m). La suite s’avère plus compliquée. Du col, on continue quelques hectomètres pour prendre en poussage une sente visible sur la droite et à peine tracée par endroits qui nous emmène tant bien que mal jusqu’au golet d’Ars (875m). Ensuite nous prenons un chemin parfaitement cyclable (R1) et une succession de pistes entre pâturages, champs et bois qui nous conduisent jusqu’au golet de Pétrement (700m), dernier col de la journée.

Nous retrouvons rapidement la route et nous nous lançons dans la descente sur Cleyzieu où nous nous ravitaillons en eau avant de prendre la direction de Saint Sorlin en Bugey en suivant la D60. Simon

La trace est incomplète:

rédacteur du site

Laisser un message

*

captcha *