Quelques routes Vosgiennes

J’ai passé les 3 premières semaines de juillet, hors week-end, à Illzach. Vous ne savez pas où se trouve Illzach ? C’est la banlieue de Mulhouse, dans le Haut-Rhin. Je précise : ce n’étaient pas des vacances. La bonne nouvelle, c’est qu’Illzach se trouve pratiquement aux pieds des Vosges et de la Forêt-Noire. De quoi entretenir sa condition physique en partant rouler quelques soirs. Je n’ai pas eu beaucoup de temps, et j’ai privilégié les Vosges. La région est sympa car il y a d’assez nombreuses pistes cyclables (des vraies) et le sommet des Vosges est juste à coté (Grand Ballon ou Ballon de Guebwiller).

Malheureusement, j’ai un souci avec l’appareil photo et j’ai pris pas mal de photos avec le téléphone qui ne rend pas justice aux lieux d’autant que le temps en soirée était souvent voilé.

Les Vosges sont un beau terrain pour la randonnée à pied et à vélo. Beaucoup de cols sont répertoriés, souvent ils ne sont pas très difficiles avec une altitude assez faible en moyenne. Les forêts omniprésentes sont superbes pour certaines.

Le top étant de faire un mélange avec les petites routes d’Alsace (coté route des vins, grossièrement entre Colmar et Strasbourg) et les cols et côtes des Vosges.

Grand Ballon par le col du Haag

2/07 – Il s’agit de la montée la plus dure des Vosges. Elle se décompose en 4 parties distinctes.

Portion facile de la montée au col du Haag avec le Grd Ballon au fond

Portion facile de la montée au col du Haag avec le Grd Ballon au fond

Le départ se fait dans la vallée de la Thur par le village de St Amarin à 396m d’altitude. La montée dans le village est très raide parfois autour de 15%. A la sortie, quelques replats sont bienvenus mais la route poursuit dans la forêt sur une belle route qui grimpe fort jusqu’au col Geishouse Höh (763m) qui annonce la 2ème partie à savoir la traversée plate puis en descente de hameaux comme La Vue des Alpes ou Geishouse. Cette partie d’un bon kilomètre casse un peu la difficulté de l’ascension. A la sortie de Geishouse, la 3ème partie s’annonce : une route dégradée (surtout au départ) qui grimpe sévèrement avec certaines portions kilomètriques de 10 à 12%. On passe au col nommé Sattel (1049m). puis on arrive au col du Haag (1233m) et à la route des crêtes. La 4ème et dernière partie permet de rejoindre la route du Grd Ballon et qui culmine à 1343m. Au final, une sérieuse ascension, très irrégulière avec de nombreux passages pentus et replats.

Col du Hundsruck

2/07 – Le col du Hundsruck (748m) permet de relier les vallées de la Doller (Ballon d’Alsace) et de la Thur (Grd Ballon, Col de Bussang, d’Oderen…). Je l’ai monté par le col Schirm (605m), soit par l’Ouest. Au départ de Masevaux (405m), la route Joffre (construite lors de la 1ère guerre mondiale) s’élève en un peu moins de 4kms jusqu’au col Schirm avant de redescendre sur 1,5 km et le village de Bourbach le Haut puis de remonter au Hundsruck. Le versant Est du col est très sympa avec le passage au col Diebold-Scherrer (600m) et sa très belle forêt.

Col du Hirtzelach

8/07 – La vallée de la Doller est un point bas pour grimper au col du Ballon d’Alsace via la belle route qui passe au village de Sewen (piste cyclable très agréable dans cette vallée, entre Masevaux et Sewen, sur une ancienne voie de chemin de fer). Sewen est aussi le départ de la montée forestière au col du Hirtzelach (930m). La route est en parfait état jusqu’à 816m avant de se dégrader tout en restant largement cyclable jusqu’au sommet. L’ascension est assez rude avec les 3 derniers kilomètres entre 9 et 12%. Montée assez typique des Vosges : belle forêt, route forestière tranquille et sinueuse. La descente a été plus compliquée, la route est défoncée à certains endroits, j’ai crevé alors que j’avais passé les passages vraiment dégradés. On rejoint la route du Ballon d’Alsace à 985m. Difficile donc de recommander le col si ce n’est en aller-retour, à faire quand la route sera totalement rénovée car belle ambiance. Comme c’était la soirée pas de chance, après la crevaison qui m’a fait renoncer à poursuivre jusqu’au sommet du Ballon d’Alsace, j’ai fait une longue partie de la descente du Ballon sur une route totalement gravillonnée à 8km/h.

Grand Ballon par le col Amic

10/07 – J’avais en mémoire la fois où j’étais monté (en voiture) au col Amic (828m). J’avais trouvé la route interminable. Belle surprise en constatant que cette route a été refaite, c’est donc maintenant une superbe route en forêt, très régulière à 5-6% avec des panneaux pour cyclistes indiquant la pente, l’altitude et le nombre de kilomètres restant jusqu’au Grand Ballon. Arrivé au col Amic, on reprend la route classique qui monte à 7-8% en forêt toujours puis via les chaumes. Très belles montée sur la fin avec vue sur la plaine d’Alsace et si beau temps, les Alpes, le Jura et la Forêt-Noire. Je suis redescendu (avec quelques courtes remontées) par la route des Crêtes sur Cernay. Passage au col du Sudel (955m, court chemin), col du Freundstein (868m), col de Silberloch (906m), col de Herrenfluh (835m). Le col de Silberloch est marqué par la proximité du Viel Armand ou Hartmannswillerkopf où se déroulèrent des batailles de la 1ère guerre mondiale et où près de 30 000 soldats moururent. On trouve aujourd’hui un site en cours d’aménagement, avec un mémorial, circuits… 

Petit Ballon

Wasserbourg

Wasserbourg

18/07 – J’ai choisi la montée la plus dure pour grimper au Petit Ballon. A partir de la vallée de Munster (311m) on s’enfonce dans une vallée en montée progressive jusqu’au village de Wasserbourg où débute une sérieuse montée sur une superbe petite route étroite et en excellent état. Peu de répit jusqu’à un replat à 900m. Un final de 2km magnifique dans les chaumes jusqu’au point haut de la route (1163m). A faire puis enchainer avec le col du Platzerwasel (1193m) qui permet de rejoindre la route des crêtes (Honeck, Grd Ballon…), autre beau morceau.

Montée du Petit Ballon

Montée du Petit Ballon

Col du Firstplan

18/07 – Également à partir de la vallée qui s’enfonce vers Wasserbourg. La route, encore forestière, est plutôt régulière dans des pourcentages entre 6 et 8%. C’est le col fréquenté par les rallyes et dernièrement par le Tour de France en 2009 (étape Vittel-Colmar, classé en 2ème catégorie). Ce col m’a fait penser, en terme de difficulté surtout, au col de la Luère des Mts du Lyonnais. J’ai bien compté : il y a 9 directions possibles au sommet (7 chemins + la route).

Au Petit Ballon

Au Petit Ballon

rédacteur du site
  1. bigdams38
    Très chouette région, j'en reviens, d'abord sud des vosges (haute-saone) où j'ai fait entre autre le ballon de servance et la planche des belles filles.J'ai fais aussi un joli tour, col des croix, ballon d'alsace par St-Maurice puis descente sur Sewen, montée au Hitzerlach (pas eu de soucis de crevaison, enfin pas ici mais la route est effectivement pas terrible), puis descente sur Masevaux avant de rentrer par chevestraye.Une semaine vers Munster, j'ai fais le petit ballon par wasserboug avec ses passages costauds, puis le platzerwasel et la route des crête jusqu'à la Schlucht. Dans la descente, j'ai bifurqué sur le joli et roulant col de Wettstein puis le collet du linge.Au total mes 6 sorties, 25 nouvelles ascensions au tableau de chasse, un vrai plaisir ces enchainements de cols !
  2. Bast
    Et bien je vois que tu t'es fait plaisir, avec pleins de montées intéressantes ! ;)

Laisser un message

*

captcha *