Introduction : de St Jean de Maurienne à Vintimille

Du vendredi 7 août au vendredi 14, je suis parti avec Simon « Petrovic », vélo et sacoches dans les Alpes.

Le but était de relier St Jean de Maurienne à Ventimiglia (première ville Italienne après la frontière, sur la côte d’Azur). Nous avions déjà fait une traversée des Alpes plus traditionnelle, mais là nous souhaitions longer la frontière et faire les anciennes pistes militaires.

Nous sommes partis sans tente, mais très lourdement (trop ?) chargés. Le parcours devait prendre environ une semaine. La préparation était légère, personnellement avec un peu moins de 1000km dans les jambes pour 2015, mais des kilomètres de qualité (principalement au Mt d’Or lyonnais, et un peu de Beaujolais / Mts du Lyonnais). Simon avait un niveau similaire, avec probablement un peu plus de kilomètres mais un ratio km/D+ plus faible (il a pris goût à rouler dans la Dombes avec son club !).

Au final, nous avons fait le parcours plus vite que prévu même si nous avons délaissé deux montées (Pic de Château Renard et Madonna del Colletto). Par contre, les pistes étaient plus difficiles à certains endroits qu’imaginé. Les kilomètres et dénivelé ne sont pas très impressionnants mais ils sont donc à relativiser par rapport à la réalité du terrain (pistes caillouteuses et sentiers, pourcentages, poids vélos – sacoches, difficulté des cols, météo).

Ci-dessous le parcours, avec mes notes prises tout au long du voyage.

J1 : (Lyon) – St Jean de Maurienne – Valloire

J1 : St Jean de Maurienne - Valloire

J1 : St Jean de Maurienne – Valloire (Les Verneys)

Notes pendant le voyage :

  • 40°C à Lyon, à l’ombre (en vrai ! pas la température d’un compteur vélo :)
  • Le vieux TER non climatisé qui en plus prend du retard
  • L’arrivée à 18h00 à la gare de St Jean
  • Le col d’Albanne, costaud
  • La pizza à Valloire puis les 3km de montée de nuit vers les Verneys

J2 : Valloire (Les Verneys) – La Chalp

J2 - Les Verneys - La Chalp

J2 – Les Verneys – La Chalp

Notes pendant le voyage :

  • Départ 9h
  • Montée rude aux Rochilles via Plan Lachat (piste cyclable), soleil
  • Descente difficile vers la vallée de Nevache, qui devient cyclable à partir de 2000m au parking
  • Vallée de la Clarée, longue jusque Briancon
  • Chaleur à Briancon
  • Mc do
  • Montée au col des Ayes très difficile : pente à 15% puis route forestière dans les mélèzes, et pistes caillouteuses et parfois pentues. Gros orage avec grêle, arrivée à Ayes puis poursuite de la montée sur piste jusque 2200m environ, final très dur sous pluie et vent sur sentier jusqu’au col (poussage)
  • Descente via sentier non cyclable pour retrouver piste puis route goudronnée
  • Gite à la Chalp

J3 : La Chalp – Sampeyre

J3 : La Chalp - Sampeyre

J3 : La Chalp – Sampeyre

Notes pendant le voyage :

  • Départ de la Chalp après « réglages » de freins et passage au magasin de VTT qui n’a pas les patins
  • Montée jusqu’à Molines sous quelques gouttes
  • Détour à St Véran pour retirer de l’argent (le distributeur sera fermé…) et pause de près de 2h40 en attendant que la pluie cesse
    Renseignement pris dans un gîte finalement nous continuons
  • Montée sous le déluge et le froid
  • Arrêt au peu accueillant refuge de l’Agnel prendre un chocolat
    Nous décidons de continuer, il n’est que 15h, après avoir mis du papier journal un peu partout sous les vêtements
  • Arrivée 2km plus haut au col dans les nuages
  • Bonne descente, journaux efficaces
  • Arrêt à Casteldelfino, pas de distributeur d’argent
  • Arrêt pour la nuit à Sampeyre vers 18h30, éclaircies puis gros orage
  • Les vieux couples d’Italiens discutant et jouant aux cartes au bord de la fenêtre de la chambre

J4 : Sampeyre – Preit

J4 : Sampeyre - Preit

J4 : Sampeyre – Preit

Notes pendant le voyage :

  • Départ de Sampeyre vers 10h lors d’une accalmie pour la pluie
  • Montée au col raide dès le début et principalement en forêt, feuillus puis mélèzes
  • Peu de voitures, belles vues sur la vallée
  • Pluie forte et arrêt auprès d’un chalet isolé, puis lors d’une accalmie, long arrêt au rifugio Meira Garneri. 1850m, beau refuge et bon repas (hamburger, polenta, part de tarte myrtilles, expresso). Bon accueil
  • Descente du col avec quelques éclaircies, réglages des freins qui ne freinent plus beaucoup mais ça passe pour le moment
  • La route est belle mais souvent dégradée, la descente par la route désormais interdite d’Elva (nom du hameau vers 1700m) est impressionnante dans les gorges avec des tunnels, une route à flanc de montagne… Des pierres tombent progressivement un peu partout…
  • Dans la vallée (940m), remontée vers le colle di Priet (2000-2100m) et par une petite route de plus en plus dure jusqu’au hameau de Priet (1500m).
  • Arrêt pour la nuit dans Priet

J5 : Preit – Limone Piemonte

J5 : Preit - Limone Piemonte

J5 : Preit – Limone Piemonte

J5 : Preit - Limone Piemonte

J5 : Preit – Limone Piemonte

Notes pendant le voyage :

  • Départ de Preit pour la très difficile montée au colle del Preit, passages à 15% jusqu’au bout : l’un des cols les plus durs que nous ayons fait
  • Au col, piste cyclable pour enchainer les cols muletiers : Gardena, Cologna etc
  • Quelques aller retour dont le colle Fauniera avec stèle Pantani, Vallonnetto etc
  • Magnifique et longue descente du colle di Valcavera 2429 et du Fauniera à 2480 sur une petite route goudronnée étroite jusqu’à Demonte, 700m.
  • Environ 17km de « Nationale » pour arriver à Borgo, vers 600m. Chaleur vs Froid et couvert sur les cols
  • Train à Borgo pour éviter une vingtaine de km de Nationale pour aller à Limone.
  • Non inclus dans le parcours mais fait aujourd’hui : environ 3km de montée vers le col de Tende

J6 : Limone Piemonte – Rifugio Allavena

J6 : Limone Piemonte - Rifugio Allavena

J6 : Limone Piemonte – Rifugio Allavena

Notes pendant le voyage :

  • Retour au col de Tende (fait en 2008) mais coté Italien cette fois, puis ancienne piste militaire bordant la frontière
  • Enchainement de cols, superbes paysages
  • Beaucoup de voitures / motos
  • Détours vers le Mt Saccarel et refuge fermé (privé), il faut donc poursuivre et aller au rifugio Allavena
  • Longue route puis descente jusqu’au rifugio Allevana
  • Excellent accueil, nuit dans une chambre avec couple allemand doublé plus tôt sur la piste (redescendront la vallée pour aller jusqu’à Ventimiglia en VTT)

J7 : Rifugio Allavena – Vintimille Cannes

J7 : Rifugio Allavena - Vintimille Cannes

J7 : Rifugio Allavena – Vintimille Cannes

Notes pendant le voyage :

  • Du refuge, remontée de la piste sur la crête, en doublant 3 sympathiques Vttistes Italiens que nous prendront en photo et inversement. Allons plus vite qu’eux en montée mais moins vite en descente
  • Parcours très désagréable : sentiers aériens (déjà peu évidents sans vélo) et pistes très caillouteuse
  • Simon pète sa jante à 30km du but puis multiplie les crevaisons
  • Portage de sacoches pour finir alors que Simon roule difficilement sur sa jante qui se brise petit à petit
  • Arrivée trop tard à Vintimille pour rentre à Lyon le jour même
  • Comme les TGV n’acceptent pas les vélos : retour en TER, Vintimille – Nice puis Nice – Cannes
  • A Cannes nuit passée devant la gare puis dans un espace vert sur la croisette (entre fêtards et migrants)
  • Retour le lendemain par le premier train Nice – Marseille puis Marseille – Lyon toujours en TER
rédacteur du site
  1. Idris
    Salut Bast,Parcours original !! Vos vélos pesaient combien de kg à peu près avec le chargement?Pas de chance pour le coup de la Jante de Simon qui a cassé et sympa la dernière nuit avant de reprendre le train :DEn te lisant j'ai l'impression que vous avez eu beaucoup de pluie quand même... :/
  2. Bast
    Salut Idris, les vélos malheureusement on ne les a pas pesé mais c'était lourd. Déjà 15kg pour mon vélo et environ 12 pour celui de Simon (qui conteste ces chiffres mais sans donner de preuves !). Après il faut rajouter les sacoches et là on tourne autour de 10kg je pense (tout en sachant que mes sacoches étaient les plus lourdes, avec multiples chargeurs, trépied, trousse de toilette de 2kg etc. hihi). Par contre on avait pas la tente, il a pas voulu la prendre, on a donc dû dormir en gîte / refuge. Ce qui n'est pas si mal.
    Tu verras les prochains articles, on a eu pas mal de soleil :)
  3. Bosses21
    Salut Bast ! Rhaaaaa le voyage de ouf ! J'ai l'impression que ça été l'Aventure avec un grand A !!! Hâte de lire la suite !!!!!!!!!!!!!!!!
  4. Bast
    Salut Joris, merci pour ton passage ! Oui belle aventure, y a pas à dire le vélo avec les sacoches c'est sympa :)

Laisser un message

*

captcha *