Lyon – Col de Portes – Lyon

Dans la montée du col de Fay

Dans la montée du col de Fay

30/10/2015 – Voici une belle sortie automnale avec Simon; l’aller-retour au col de Portes (1008m) et son calvaire un peu plus haut, dans le Bugey. Déjà fait fait plusieurs fois dont en 2011 ou en 2012 jusqu’au Grd Colombier. C’est un parcours très sympa, avec pas mal de plat pour atteindre le Bugey mais peu monotone avec la possibilité de prendre des petites routes à travers champs et la traversée de petits villages de l’Ain. Il y a une boulangerie à l’entrée de Lagnieu dans laquelle il est possible d’acheter de quoi se ravitailler. Partis sans GPS, nous avons un peu trainé avant d’y arriver car il y a plusieurs routes possibles.

Le col de Portes peut être grimpé par plusieurs routes, toutes très intéressantes et belles; surtout en automne. Nous sommes montés d’abord au col de Fay (Vaux en Bugey), où nous avons mangé puis nous avons rejoins la route du col de Portes non sans avoir, de mon coté, crevé dans la descente à cause d’un énorme clou dont la présence m’incite à penser que l’un des locaux était contre notre venue (nous n’avions pourtant prévenu personne ? A moins que la boulangère…).

Au col de Portes, la vue est plutôt décevante par rapport à l’ensemble du paysage dans la montée. C’est pourquoi il faut toujours aller pousser le vélo sur environ 300m pour aller au calvaire de Portes et profiter d’une superbe vue sur le Bugey et les Alpes.

La redescente à Lagnieu dure une quinzaine de kilomètres. Ensuite, c’est le retour vers l’agglomération à travers champs. Nous avons croisé un cycliste avec qui nous avons discuté un moment. Notre erreur a été de trainer un peu trop lors de moments comme celui-là car la nuit tombait peu à peu lorsque nous sommes arrivés vers Miribel, Beynost… Et nous avons pris l’immense ligne droite de plusieurs kilomètres qui est particulièrement dangereuse, d’autant plus quand il commence à faire nuit et que les gens en voiture sont impatients de rentrer chez eux après le boulot.

Tout s’est bien passé jusqu’à l’ouverture soudaine d’une porte de voiture garée le long de la route. La personne n’a pas regardé avant d’ouvrir la porte et elle était pressée de rejoindre sa bande de copain l’attendant au bar juste à coté. Nous roulions assez vite et Simon n’a pas pu éviter le choc. Il a été projeté en avant par terre, j’ai roulé sur son vélo puis me suis arrêté sans dommages. Par contre, porte de la voiture bien défoncée, jantes bien tordues du vélo de Simon. Heureusement, en dépit de l’état de choc, Simon s’en est bien sorti puisqu’au final il n’a eu que des contusions et égratignures en plus de vêtements troués. Une passante en voiture s’est arrêtée pour aider, le gérant du bar très sympa a apporté un verre d’eau et une chaise, et la personne responsable était coopérante. Avec de l’aide, nous avons pu redresser une partie des jantes pour continuer ensuite à rouler et rentrer au centre de Lyon. Une jante devra être changée, Simon devra attendre 2 mois 1/2 pour pouvoir rouler de nouveau, l’assurance ayant accepté le devis de réparation du vélo. Les voitures garées le long d’une route en ville sont toujours dangereuses, justement parce qu’une portière peut s’ouvrir à tout moment. La loi autorise au cycliste de rouler au milieu de la route, mais cela a ses limites. « Depuis le 2 juillet 2015, les règles de la circulation routière ont évolué afin de sécuriser les piétons et les cyclistes. En effet, il est à présent possible de chevaucher une ligne blanche pour dépasser un vélo, sans risquer de perdre 90 euros et 1 point. De plus, sur les voies limitées à 50 km/h maximum, les cyclistes ont désormais le droit de s’écarter des véhicules en stationnement sur le bord de la chaussée pour préserver leur sécurité. » Néanmoins, quand vous avez des dizaines de voitures qui vous suivent sans pouvoir doubler pendant plusieurs kilomètres, il faut bien se serrer un peu à droite pour pouvoir les laisser passer.

Ce fût la dernière sortie remarquable de l’année, je termine la journée en excellente condition. Le reste du temps j’ai plutôt fait des sorties de Lyon aux cols des Mts du Lyonnais (Luère, Malval…). Là aussi, le contraste entre la grande ville et sa circulation folle et les routes des monts est vraiment saisissant.

rédacteur du site
  1. cestdurlevelo
    Oh zut, pas de bol au retour... comme quoi à vélo, on n'est jamais vraiment à l'abris, même lorsqu'on est prudents !Superbes photos ceci dit... je n'ai roulé qu'une fois dans ce coin du Bugey, et notamment au col de Portes... de très bons souvenirs ! Encore à l'époque sans GPS, sans carte, où je notais simplement quelques informations sur un bout de papier... et je m'étais paumé bien comme il faut :)Quel soleil !! On en reprendrait bien une part ces derniers jours...
  2. Bast
    Oui c'est clair qu'on ne peut pas trop se plaindre du manque de soleil en 2015... mais dès qu'il se fait plus rare comme ce début 2016 on en a vite marre :) Rien ne vaut le printemps quand même. Je t'encourage à retourner au col de Portes qui a 4-5 routes excellentes à faire, il y a le D+ qui va bien et les paysages sympas, en plus la circulation est assez faible, beaucoup de routes sont presque uniquement touristiques (ok elles desservent quelques hameaux ici et là). Moi j'adore ce coin, ainsi qu'un peu plus au nord toute la vallée qui va d'Ambérieu à Culoz car tu as pleins de petites routes méconnues qui grimpent à partir de cette vallée jusqu'au plateau et aux cols. C'est hyper sinueux souvent et tranquille. Après tu auras certains grincheux qui vont te dire que c'est granuleux mais ça fait parti du charme des petites routes de montagne aussi. C'est un peu comme dans le Beaujolais, tu as la vallée de l'Azergues hyper fréquentée et sans difficulté; et puis tout autour tu as des petites routes, aussi étroites qu'une piste cyclable, et qui sont super pour grimper tranquillement les cols et se faire plaisir.
  3. Alex
    Toujours de belles photos :)Mon appareil n'arrive pas à voir (ou très peu) la Chartreuse depuis le col de Fay, alors que visuellement, on la voit.Pour le col de Portes, j'y suis passé dernièrement (fin janvier) et la neige était présente par endroit; mais depuis quelques jours ça doit être plus difficile : on voit la neige à partir de 800m (même chose côté Hauteville).D'accord avec vous, le Bugey (nord ou sud) est sympa et calme avec ses petites routes. 
  4. Bast
    Salut Alex, oui super le Bugey, je viens de voir hier les nouveaux parcours du Raid du Bugey qui sont pas mal, j'ai été surpris de constater qu'ils ont supprimé le passage au col de Portes !

Laisser un message

*

captcha *